Contactez-nous aujourd'hui : 418 627-3120

Après la pluie, le beau temps???

Été 2013 –Douze (12) mois se sont maintenant écoulés depuis l’entrée en vigueur, en juillet 2012, du dernier resserrement des normes hypothécaires canadiennes. Or, depuis ce temps, le paysage s’est passablement assombri  du côté de l’activité immobilière.

Les ventes sont en baisse partout au Québec et la Capitale Nationale suit la tendance. En effet, pour les 6 premiers mois de l’année 2013, la Ville de Québec affiche un déficit de 19% au chapitre du nombre de ventes de propriétés unifamiliales.

Les prix tiennent tout de même le coup et ne sont pas en baisse. Même que la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) prévoit que le prix médian des maisons unifamiliales devrait, pour la région de Québec, atteindre la somme de 246 000$ en 2013, soit une hausse de 3% par rapport à l’année dernière.

Les experts de la FCIQ pensent aussi qu’à partir de maintenant, l’effet négatif de l’instauration des nouvelles règles hypothécaires devraient commencer à s’estomper, de sorte que le volume des ventes devrait se rétablir au même niveau qu’auparavant. Donc, on peut espérer que le marché reprendra de sa vigueur au cours de la 2e moitié de l’année 2013.

LE MARCHÉ OFFRE PLUS DE CHOIX AUX ACHETEURS

Pour ceux qui sont à la recherche d’une propriété, le marché se détend car l’offre de propriétés à vendre était, en juin 2013, de 25 % supérieure à ce qu’elle était 12 mois plus tôt. Aussi, les délais de vente s’allongent, ce qui permet aux acheteurs d’être un peu plus patients.

SURPRISE : Le prix médian des condos de la région de Québec a augmenté de 7% au cours des 5 premiers mois de l’année. Ce résultat va à l’encontre des conditions de marché, car les prix devraient plutôt se stabiliser en raison de l’inventaire très élevé de condos neufs disponibles.

Tous droits réservés | Yvan Dufresne, notaire – Courtier immobilier agréé DA

Partager cette publication