Contactez-nous aujourd'hui : 418 627-3120

Surprise à Québec ! Hausse du nombre de ventes résidentielles

Automne 2011 – Le deuxième trimestre de l’année 2011 nous démontre à nouveau, qu’à Québec,  le marché de l’immobilier repose sur des bases solides. Malgré le resserrement des normes hypothécaires entrées en vigueur en mars dernier, la région de Québec a enregistré pendant la période d’avril à juin, un total de 2064 transactions résidentielles via le système MLS®, ce qui représente une hausse de 5% comparativement à 2010.

Rappelons que depuis la mi-mars, la période maximale d’amortissement des prêts hypothécaires a été réduite de 35 à 30 ans, ce qui, en principe, rend plus difficile l’achat d’une propriété, tel qu’en font état les résultats enregistrés dans l’ensemble de la province où, à l’inverse, les ventes sont en recul de 5% en moyenne, avec, entre autres, une baisse de 8% à Montréal.

Notons aussi qu’à Québec, le prix médian d’une maison unifamiliale a atteint la somme de 235 000$ au deuxième trimestre de 2011, ce qui représente une augmentation de 7% par rapport à la même période en 2010.

DE 2000 à 2010, LES PRIX ONT PLUS QUE DOUBLÉ

Une étude publiée au printemps dernier par la Fédération des Chambres immobilières du Québec confirme que le marché immobilier a connu une décennie exceptionnelle. En effet, le prix des maisons unifamiliales, pour l’ensemble de la province, est passé de 94 500$ en 2000 à 209 500$ en 2010, soit une augmentation de 122% sur 10 ans.

Sur ce point, la région de Québec tire à nouveau son épingle du jeu et affiche la plus forte augmentation de toute la province avec une hausse des prix de 159% en 10 ans.

Tous droits réservés | Yvan Dufresne, notaire – Courtier immobilier agréé DA

Partager cette publication