Contactez-nous aujourd'hui : 418 627-3120

Un hiver particulièrement chaud à Beauport et à Charlesbourg

Printemps 2012 – Depuis plusieurs trimestres consécutifs, le nombre de propriétés offertes sur le marché de la région de Québec est constamment en augmentation. En 2011, nous comptions en moyenne 30% plus de propriétés disponibles par rapport à l’année précédente. Or, malgré cet inventaire beaucoup plus abondant, le nombre de transactions n’a augmenté que de 2% en 2011, comparativement à 2010.

Dans ce contexte, on peut dire que le mois de février 2012 a connu un «dégel» favorable. En effet, en février dernier, le nombre de ventes de maisons unifamiliales réalisées par l’intermédiaire d’un courtier immobilier a enregistré une augmentation de 24%, par rapport à février 2011.

Fait à souligner, c’est dans les arrondissements de Beauport et de Charlesbourg que l’on a connu les plus fortes hausses de transactions. À Beauport, il s’est vendu 80 propriétés unifamiliales, soit 78% de plus qu’en février 2011. Quant à Charlesbourg, il s’y est vendu 90% plus de maisons qu’à pareille date l’an dernier.

Les prix affichent une hausse modérée

En novembre dernier, les analystes de marché de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) prédisaient que les prix allaient augmenter de 4% en 2012. Bravo à ceux-ci, car en février 2012, le prix moyen des maisons unifamiliales a effectivement connu une hausse de 4% en comparaison avec février 2011.

En résumé, même si les ventes ont connu une augmentation significative en février, le marché tend à s’équilibrer en raison d’un plus vaste choix disponible pour les acheteurs, de sorte que la pression sur les prix est moins forte qu’au cours des 10 dernières années.

Tous droits réservés | Yvan Dufresne, notaire – Courtier immobilier agréé DA

Partager cette publication