Contactez-nous aujourd'hui : 418 627-3120

Votre certificat de localisation est-il encore valable? Ou bon pour la poubelle?

Lorsque l’on décide de vendre sa maison, mieux vaut connaître à l’avance tous les frais que l’on devra assumer à titre de vendeur. Sur ce point, la question du certificat de localisation revient immanquablement sur le tapis.

Y aura-t-il lieu  d’en faire préparer un nouveau? Et, si oui, qui devra en payer la facture? L’acheteur ou le vendeur? Compte tenu qu’un nouveau certificat de localisation représente une dépense d’environ 1000$, vaux mieux savoir à quoi s’en tenir avant d’accepter une promesse d’achat.

Mon travail de courtier immobilier consiste à vous conseiller et bien vous informer et c’est pourquoi, dans tous les cas,  je vérifie dès le départ votre certificat de localisation.  Or, la plupart du temps, je constate que même si n’avez effectué aucune modification à votre propriété, votre certificat  n’est plus valable en raison de la fameuse rénovation cadastrale.

La rénovation cadastrale

La rénovation cadastrale a pour but d’établir un portrait clair du territoire, notamment en attribuant à chaque immeuble un nouveau numéro de lot distinct et unique, et ce, à la grandeur de la province. Entreprise au cours des années 90, la rénovation cadastrale a emmené les notaires à se questionner sur la valeur des certificats de localisation préparés sur les anciens lots.

C’est dans ce contexte, qu’en 2003, Me François Brochu, notaire et professeur à l’Université Laval en vint à la conclusion que  la rénovation cadastrale constituait une source de modification des certificats de localisation et qu’en conséquence, le vendeur est tenu de fournir, à ses frais, un nouveau certificat de localisation.

Depuis 2003, nous avons pu constater qu’en pratique, les notaires se sont massivement ralliés à l’opinion de Me Brochu et exigent systématiquement que les vendeurs fournissent un nouveau certificat de localisation suite à la rénovation cadastrale.

Donc, si vous vendez votre maison et que votre certificat de localisation a été préparé avant la rénovation cadastrale, la situation est claire : vous devrez payer pour un nouveau certificat.

Tous droits réservés | Yvan Dufresne, notaire – Courtier immobilier agréé DA

En matière de droit, chaque cas est particulier … Cette chronique se veut une source d’information mais ne doit, en aucun temps, être considérée comme étant une opinion juridique.

Partager cette publication